Retour en Absurdie ; Stéphane De Groodt

2

_________________________________

RETOUR EN ABSURDIE

 Stéphane De Groodt

Chroniques

Plon

176 pages

________________________________________

« Après Voyages en absurdie, Stéphane De Groodt, nous propose la suite de ses chroniques. En véritable jongleur de mots, talent qui lui a valu le prix Raymond-Devos, il nous invite à poursuivre ses rencontres aussi déjantées qu’improbables…
Serge me demande des nouvelles de Vanessa car tout ce qui touche à Paradis l’atteint…
Mime de rien, Marcel Marceau a beaucoup fait parler lui..
Yoko Ono refusait que j’aille au chevet du leadercool dont elle fut la muse. Et quand la muse-gueule, on la ramène pas…
Charlot me répond avoir simplement réussi à trouver sa voie à une époque où le cinéma muait…
C’est à Palo Alto que j’Atari car Steve Jobs a voulu dans la Silicone Caner. »

_________________________________                           _________________________________

Mon avis

C‘est un peu la loosasse des maracas; ce blog existe depuis deux mois (plus ou moins), et c’est mon deuxième article sur Stéphane de Groodt! Sans oublier ; j’ai eu ce livre pour mon anniversaire – offert par la personne à qui je voulais l’offrir à Nöel..Y’a plus qu’à trouver autre chose. (français?) Bref.

 J‘ai donné mon avis pour le premier  Voyage en Absurdie, et je n’ai finalement pas grand chose à rajouter de plus, pour celui-ci. Il est toujours aussi bien pensé, bien écrit, drôle et presque touchant. Toujours aussi convaincue et amusée, donc. Stéphane de Groodt a définitivement une plume et un talent non contestables. (je vous interdis de contester!) Quand il écrit en première page: « Je dédie ce livre aux mots et à tout ces êtres, héros textuels… » , il n’y a rien à ajouter, je pense.

Alors je conseille, sur-conseille, à tous les amoureux des mots – et jeux de mots, de le lire, de l’offrir, qu’importe. Picorez une chronique par ci par là, ou dévorez-le d’un coup d’un seul. Aucune déception n’est possible, c’est promis.

En bonus, on trouve le meilleur de son Courrier des téléspectateurs imaginaire livré dans La Matinale de Canal+.

1 Commentaires / Ajoutez votre commentaire ici

Laisser un commentaire