Le Pacte d’Emma (T.1) ; Nine Gorman

________________________

L e   P a c t e   d ‘  E m m a

 Nine Gorman

Albin Michel

Roman

400 Pages

_________________________

__« Je pensais qu’en me lançant dans ce pacte je risquais seulement ma vie,
Mais c’est ma raison qui est en train de s’envoler.
Je l’ai embrassé, mais ce n’est pas ce qui est le plus déraisonnable.
Ce qui l’est, c’est que j’ai aimé ça.  »


_________________________

__Est-il nécessaire de présenter Nine Gorman? Il ne me semble pas, mais pour ceux ou celles qui vivraient dans une grotte (et je n’ai rien contre ça) sans internet, sans youtube, Nine Gorman est une Booktubeuse française – probablement une des plus suivie. 🌹
_Pour dire vrai, je suis Booktube mais sans trop. Il y a Lemon June, que j’adore, et puis Ludo, présent dès la première heure (ici) mais encore une fois je m’égare…. je ne suis pas là pour faire un article sur le sujet (quoi que, je suis très curieuse de savoir qui vous suivez…)

__Revenons-en à ce livre…
__J’étais avant tout très curieuse, puisque heureuse qu’internet puisse permettre à des gens de publier (au départ écrit sur Wattpad, si je ne dis pas de bêtises), et nous partager leur monde. Pour ce roman-ci, la quatrième nous l’annonce : Romance.

__La Romance est LE sujet principal du livre, ou disons ce qui est le plus exposé. L’auteur ne nous cache en rien ses influences, son genre de prédilection, faisant référence à certains ouvrages comme Twilight ou Fifty shades... c’est assumé, et c’est aussi bien.  À partir de ce postulat, il est difficile de critiquer. Young Adult, New Adult (je ne sais jamais bon sang!), Bit-lit quoi qu’il en soit (vous avez saisi le jeu de mot? Je me donne du mal pourtant).


Vampire, vous avez dit Vampire?

___Nous faisons la connaissance d’Emma; jeune femme atteinte d’une maladie neurodégénérative qu’elle appelle « Becky » puisque maladie de Beckyngton. Premier chapitre, premières pages ; nous sommes à ses côtés à l’hôpital, suivons l’évolution de sa maladie, c’est un fait : il ne lui reste que très peu de temps à vivre. 
_Il y a cette épée de Damoclès au dessus de sa tête, certes. Certes, il ne lui reste que très peu de temps à vivre, mais justement, n’être regardée qu’à travers l’ombre de Becky, devient insupportable. Voilà pourquoi elle quittera sa ville d’origine pour New-York. Il y aura son frère Jonathan. Un nouvel élan pour essayer d’être, un temps, Emma toute entière.

___ Sachez d’abord qu’il se lit comme du petit lait (??). En un après-midi, il était terminé. L’écriture est fluide; il y a du mouvement, du rythme. On ne peut s’ennuyer, de péripéties en péripéties. C’est top.
Mais il y a, à mon sens, quelques problèmes…
Je suis contente que nous ayons une autre description du Vampire en 2017 (il ne brille pas au soleil, lui… même si Edward est mon adolescence! RE-LAX), mais il manque quand même beaucoup dans ce roman à propos de leur histoire, frôlant presque avec le non-abouti. J’aime les histoires de Vampire! J’ai besoin de connaitre d’où ils viennent, qui ils sont, pourquoi ils sortent au soleil, toussa toussa !
_De plus, nous avons droit – une nouvelle fois – à presque tous les mauvais côté de la Romance (Young adult. New adult. New Romance. Dark Romance)
– Mais Elo, tu as dit que c’était assumé?
– Oui, oui, c’est assumé… mais j’espérais, et j’espère toujours, un schéma différent !  Cette jeune femme douce et innocente, qui tombe folle amoureuse d’un dominateur, milliardaire, qui souffle le chaud et le froid, de surcroît vampire. Bof, c’est redondant. En fait, ça ne me dérange pas qu’on prenne quelques codes (malheureusement ancrés) si la fille en face a de la poigne et du caractère, ou avec une originalité folle dans l’histoire, malgré quelques tentatives discrètes dans cet écrit, à mes yeux, ça a échoué. Elle s’excuse. S’excuse. S’excuse, toujours. Sans oublier, cette naïveté, et ce triangle presque amoureux… ça, je vous le dis, ça me met colère. Je ne peux pas trop vous en dire au risque de vous spoiler, mais alors, les fous d’amour en 3 rendez-vous………………..
__Le positif, maintenant. Outre le rythme, il y a cette Fin. Nine Gorman a su me surprendre, et créer une véritable chute. Et ça, ça fait du bien ! Rendons à César ce qui est à César, le final est parfait parce que Inattendu. Parce qu’imprévisible. Parce que travaillé. C’est d’ailleurs cette dernière partie qui fait que je peux le conseiller, qui fait que je suis curieuse d’attendre la suite, qui fait que je me pose quelques questions.
Il me tarde d’être en 2018 ; savoir comment l’auteur va travailler le prochain tome; quels choix seront pris. J’attends évidemment beaucoup, parce que tous mes points négatifs pourraient devenir points positifs. J’y crois.

Conclusion : à mettre dans les mains des fan de Bit-Lit, de Romance, et de livres très cinématographiques, à condition de ne pas avoir trop d’exigences puisque nous faisons face à de nombreux clichés.
À noter qu’il ferait un très joli cadeau au pied du sapin, la couverture est très sympa, non?

★★★

 

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. Je ne pense pas qu’il soit fait pour moi mais j’adore te lire. Et oui, zut encore pour ce schéma vu et revu (le trio, le mec dominateur, la fille qui s’excuse…) hâte de voir enfin ce genre évoluer et nous surprendre (et pas uniquement à la fin..)

  2. J’hésite à le lire depuis sa sortie. Avant ton avis, je n’en avait pas lu d’autres. Évidemment, j’ai vu quelques « tweet » passer. J’ai vu des coups de cœur, des avis mitigés, des déceptions, aussi. Et puis ton avis arrive, je le lis et je sais que vais passer mon chemin. D’abord, parce que les romances ce n’est pas trop mon truc (même s’il y en a qui sortent du lot). Ensuite, parce que les triangles amoureux ça va cinq minutes. Enfin, parce que les mecs dominateurs et les nanas sans caractère ça m’agace vraiment vraiment vraiment beaucoup. Alors oui, il y en a. Oui, ça existe. Mais stop les clichés et les schémas (presque) dignent des « Harlequins ». Bon, j’avoue que… lire que la fin est surprenante, inattendue, me donne quand même envie de découvrir ce roman, juste pour être surprise. Alors peut-être… Peut-être que je le lirai, mais plutôt quand la suite paraîtra afin de savoir ce qu’elle vaut. (Oui, je ne prends pas de risque mais j’ai eu tant de déceptions ces derniers temps que j’ai besoin de surprises, d’originalité,…)

    1. Si tu veux, et si tu ne veux pas attendre le tome deux, je peux te l’envoyer, tu sais. Après, le triangle amoureux n’est pas aussi présent que dans certaines histoires, mais néanmoins présent. Par contre, de la romance (comme tu le sous-entends), là, je ne peux pas te « rassurer » aha. Rien que pour cela je te le déconseillerai. Mais je suis toujours pour qu’on se fasse son propre avis, mais tant de livres nous attendent…. (tu sens le discours contradictoire là?) (d’autant plus quand on a eu trop de déception) J’attends beaucoup du tome 2. Quoi qu’il en soit, suite au prochain épisode 😉

      1. C’est gentil, mais je vais vraiment passer mon tour. J’en ai parlé avec une amie qui a sensiblement les mêmes goûts que les miens et elle m’a confirmé que ce roman ne me plairait pas. Tant pis pour la curiosité. Par contre, je vais essayer de lire « Le souffle de Midas » d’Alison Germain (Lilibouquine). Il me tente plus et me paraît plus susceptible de me plaire…

Laisser un commentaire