Mentir – Ten Tiny Breath – tome 2 ; K.A Tucker

1

_______________________________

Mentir – Ten tiny Breath
(One Tiny Lie)
Tome 2

K.A. Tucker

Hugo Roman

Roman

356 pages

_______________________________

Le coeur a ses raisons que la raison ignore. 

« Depuis la mort de ses parents, Livie se répète en boucle la dernière phrase de son père : « Rends-moi fier. » Elle a organisé sa vie en fonction de ses quelques mots. Elle intègre l’université de Princeton avec un seul plan en tête : obtenir les meilleures notes et être admise en médecine.
Seulement, Livie n’avait pas tout prévu : ni de partager sa chambre avec une sympathique fêtarde à qui elle ne peut rien refuser ni toute ces soirées arrosées dans lesquelles celle-ci l’entraîne, et encore mois de croiser le chemin du beau et ténébreux Ashton, le capitaine de l’équipe d’aviron.
Pour la première fois de sa vie, elle est confrontée à des choix. Travailler ses cours ou faire la fête, sortir avec Connor, jeune Irlandais bien sous tous rapports et meilleur ami d’Ashton, ou succomber au charme du capitaine.
Elle ne se reconnait pas et, pourtant, elle sent qu’il est temps de ne plus se laisser dicter sa vie… » 

_____________________________

Mon avis

Et c’est parti pour de la New Romance!
(J’essaie de ne pas spoiler!)

J‘avais beaucoup aimé le premier tome « Respire » ; où l’auteure avait su me surprendre malgré un schéma qui se voulait, à la base,  un peu basique. Du coup, c’est avec grand plaisir que je me suis lancée dans ce tome 2 – le tome 3 sortant le 18 juin.  Puis, je ne sais pas vous, mais alors ces couvertures, j’en suis dingue ! 

Dans les premières pages, en juin, nous retrouvons Livie et Kacey (histoire de nous rappeler quelques détails si le tome 1 n’est plus tout frais dans notre esprit) en pleine conversation : « Trop parfaite »?
Souvenez-vous, dans le premier tome, nous faisions connaissance de la plus jeune des deux sœurs Cleary, aussi la plus stable, la plus sérieuse, et la presque parfaite. Malgré le drame, malgré ce que la vie lui a fait endurer, elle n’a jamais craqué – jamais ; s’occupant de sa sœur du mieux qu’elle pouvait, tentant tant bien que mal de l’aider à sortir d’une spirale infernale. Nous la retrouvons donc, dans ce premier chapitre, à Miami, en pleine conversation avec Kacey, quelques mois avant son départ. Puisque oui, dès septembre, elle va quitter cette ville, sa sœur, ses repères, pour intégrer la prestigieuse université de Princeston. Son père lui avait dit « Rend-moi fière », et elle compte bien réaliser ce projet, en espérant, un jour, devenir pédiatre spécialisée en cancérologie.  Son père, qui d’ailleurs, lui a toujours dit : « Les garçons retournent le cerveau des filles… et les rendent folles. » Aurait-il eu raison?

Pendant cette année à l’université, de nombreuses questions vont naître quant à sa vie, et qui elle est. Sa vie va être chamboulée, suite à la rencontre – lors d’une soirée trop arrosée – avec le Mystérieux Ashton : le mec hautain et séducteur. Sa vie sera chamboulée par la rencontre avec sa coloc’, puis par celle avec Connor – un jeune irlandais parfait sous tout rapport (le genre de garçon avec qui elle s’était toujours imaginée),  qui sera, accessoirement, fou d’elle, et qui bien sûr, plairait à ses parents s’ils étaient toujours là.
Livie sera – tout au long de cette année – accompagnée et soutenue, par sa sœur, et ce malgré la distance, et surtout, par ce cher Dr Stayner, le psy le plus déliré qui soit.
Sa vie sera donc remise en doute et en questions sur ce qu’elle avait toujours cru, l’obligeant même à devoir faire certains choix. 

« Je dois lâcher prise.
Alors je tourne les talons.
Et je laisse derrière moi ces voix, ces cris, toutes ces désillusions.
Je laisse derrière moi mes trahisons, mes erreurs et mes regrets.
Je laisse derrière moi tout ce qui, dit-on, me définit et que je ne parviens pas à devenir.
Car tout n’est que mensonge »
p. 309

Sitôt acheté, sitôt lu. Les pages se suivent, et ne s’arrêtent pas. On lit avec plaisir les aventure de Livie Girl. J’avais déjà beaucoup aimé ce personnage dans le premier tome, et ce livre confirme ce ressenti. J’avais un peu peur de ce que l’auteur allait en faire, oubliant sa gentillesse et sa presque perfection, mais non. *soulagement!* On la suit avec tendresse, on rit, on est ému, on avance et évolue avec elle, à son rythme. Mais ce n’est pas la seule pour qui on s’attache, puisque l’auteur à ce talent là : celui de créer des personnages forts. On lit avec plaisir leurs aventures; « grandissant », et évoluant avec eux. Ou, à l’image du Dr Stayner, qui est, disons-le, à mourir de rire autant qu’il est intelligent, et primordial dans cette saga.
Ceci étant dit, contrairement au premier tome, je n’ai pas été surprise du tout. Je m’attendais plus ou moins au dénouement dès les premières pages, même si dans les faits ce n’est pas très grave – enfin, je crois. La « psychologie » présente dans le premier tome – que j’avais adoré, et avait rendu cette histoire plus forte, m’émouvant presque aux larmes – toute cette réflexion que j’avais tant aimé, reste moindre dans ce tome là. Présente oui, mais je dirais plus minime  -ou alors, j’ai moins été touchée – je ne sais pas. C’est peut-être le seul petit bémol que j’ai, rendant ce livre un peu trop
New Classique banale Romance, mais dans le fond, là encore, ce n’est pas très grave, et n’est que mon ressenti.
Après, je vais être franche, j’ai beaucoup aimé ce livre, aimé cette histoire; j’ai aimé évoluer et grandir avec elle – avec eux – le temps d’une année. Étant même un peu triste (mais contente) de tous les quitter au bout de ces 356 pages, leur ayant consacré un samedi soir entier.

Alors, je ne vais pas m’étaler plus sur le sujet – de peur de vous spoiler – et vais conclure en vous disant que : si vous aimez la New Romance, et ne savait pas quoi lire cet été, je vous conseille cette saga – enfin déjà ces deux tomes. Ils mêlent autant humour, que profondeur – sujets forts, avec sujets plus légers – Cocktails de drames, de remises en questions, de psychologies, d’évolutions, avec gros zestes d’amours, d’amitiés, et de futilités quotidiennes. Rendant le tout  juste, rendant le propos réel, la vie de ces personnages possible. Et surtout, ne tombant jamais dans les facilités du genre. On peut d’ores et déjà parier,si vous vous lancez, je suis certaine que vous allez vous attacher, et aimer. 

On reparle donc vite du troisième tome.
(il y en a au moins quatre, merci à Luxnbooks de me l’avoir confirmé alors que je croyais qu’il n’y en avait que trois..)

 15/20

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. Il est vrai que le livre a l’air pas mal :).
    L’histoire semble révélateur de l’adolescence et aussi de beaucoup de jeunes adultes: en manque de repères, ne pas savoir qui on est et ce qu’on veut.
    Bisous à toi!

    1. Exactement, puis dans ce livre ça touche davantage des « jeunes adultes », du coup, je pense que ça peut parler à beaucoup de gens.
      Je te les conseille, vraiment. Puis rares sont les livres qui ont réussi à m’émouvoir à ce point (le premier).
      Plein de bisous

  2. Tu réussis à me donner envie alors que ce n’est pas vraiment mon genre de lecture en même temps j’ai adoré Gilmore Girls et la fac américaine j’ai connu… En tout cas, j’espère que le dernier tome sera le meilleur pour toi !

    1. Sincèrement, si tu as l’occasion de lui laisser une chance, fais-le. Comme je l’ai dit, rares sont les livres qui ont réussi à m’émouvoir.
      J’espère qu’il sera aussi bon (ce troisième). Si tu le lis, il me tarde d’avoir ton avis/ressenti.
      Des bisous

Laisser un commentaire