Love letters to the Dead ` Ava Dellaira

6

_______________________________
Love letters to the dead
Ava Dellaira
Roman
Michel Lafon
319 pages
___________________________

« Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à coeur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée. »

_____________________________________                 ______________________________________

Mon avis

Ce livre a fait tellement de bruit sur la blogo que je ne pouvais pas résister au fait de l’acheter et de le lire (aucune personnalité, je vous l’accorde). J’ai adoré la quatrième ; savoir que notre héroïne allait écrire à Kurt Cobain ou à Amy Winehouse, c’était impossible de résister. Puis, je dois le dire, la couverture est superbe. Bref. J’avais de grosses – grosses attentes, et sitôt acheté, sitôt lu.

J‘ai trouvé le concept du roman construit uniquement par des lettres, intéressant. J’aime en général les romans épistolaires (rares m’ont déçu) et celui-ci n’y échappe pas. Écrire à des personnalités célèbres mortes pour raconter ses peines, ses joies, ses doutes, ses peurs… sachant qu’en plus on apprend beaucoup de choses sur leurs vies passées, j’ai vraiment adoré. Alors pour cette originalité là, je donne des points. L’intrigue quant à elle est assez présente et plutôt bien construite; on danse entre surprises et choses un petit peu plus attendues, certes, mais finalement on se surprend à vouloir savoir ce qu’il s’est réellement passé la nuit où May est décédée. Je ne vais pas vous le cacher mais j’ai eu beaucoup de mal avec le caractère de Laurel; sa fascination pour sa sœur, le fait de se comparer sans cesse et à lui ressembler tant, ça m’a dérangé voire ça frôlait l’horripilant.  Bien-sûr, au fil de la lecture on comprend tout, mais ça reste quand même assez flou et étrange. Quoi qu’il en soit ce fut et ça reste un élément important pour ne pas arriver à m’attacher à elle et me faire aimer totalement ce livre. Les autres personnages maintenant, ils frôlent parfois avec le caricatural… ça m’épuise! Ça m’épuise qu’il soit souvent question d’un garçon un peu mystérieux, un peu fascinant, un peu tourmenté, un peu trop beau… trop vu, trop lu, trop entendu, trop de mots en u, même si ce Sky (son prénom), je l’ai trouvé fort sympathique et moins désespérant que notre chère Laurel.  Bref (bis).

Quand j’y pense, je me dis qu’après tout quand on a d’aussi grandes attentes c’est quasi inévitable d’être déçue quand on referme le livre, non? Il faut quand même rendre à César ce qui est à César (?) et ce roman reste un assez bon roman ; c’est fluide, original malgré tout, et on passe un agréable moment. Je n’ai juste pas été touché comme je l’espérais en l’achetant, et il n’a pas été un coup de coeur comme il peut l’être pour beaucoup – ce que je comprends totalement. Tant pis.

14/20

_____________________________________                 ______________________________________

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. Vu le tapage que ce livre a fait, je n’ai pas encore craqué pour ma part. C’est un peu comme Eléonore & Park sur lequel ma main s’est posée un nombre incalculable de fois mais que j’ai toujours aussi peur de tester. 😛
    En tout cas, je saurai un peu à quoi m’en tenir parce que je place pas mal d’espoir sur ce livre. Du coup, je vais attendre que mes espoirs se dissipent ou du moins, diminuent avant de me lancer dedans et de craquer … Même si la voie du craquage est impénétrable et souvent surprenante. x)

    1. Je ne peux que confirmer ta théorie du craquage. aha !
      Après, moi, j’ai mille fois préféré Love letters to the Dead, à Eleonor & Park, que j’ai comment dire … pas aimé du tout !!! Et j’ai été grandement déçue puisque j’ai lu « Fan Girl » avant, et avait beaucoup aimé. Comme quoi les avis, ça reste ultra subjectif .
      Si tu te lances, n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé 😉

Laisser un commentaire