La nuit des enfants rois ; Bernard Lenteric

The-Prodigies-La-Nuit-des-enfants-Rois-Affiche-France-2

________________________________

La nuit des enfants rois

Bernard Lenteric

Le livre de Poche

Roman

400 pages

________________________________

 

« Une nuit à Central Park, en plein cœur de New York. Sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, certains violés. Ils ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants-génies. Dans l’horreur, ils vont puiser une haine froide, implacable et vengeresse. De leur intelligence supérieure vont naître la puissance et le mépris des interdits. Car ces sept-là ne forment qu’un, un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l’a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. À moins qu’il ne soit de leur côté… Alors le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, la nuit des enfants rois. »

___________________________________                  ___________________________________

Mon avis`

J‘avais ce livre dans ma PAL depuis plus d’un an. On me l’a prêté et donc conseillé, mais le pitch ne me tentait pas forcément (pardon Simon), puisque je ne suis pas une grande fan de Thriller, ayant toujours un peu peur que ça me détruise le cerveau (métaphoriquement parlant hein, je suis juste une flippette). Un soir où je ne savais pas quoi lire, j’ai décidé de le prendre et me lancer une bonne fois pour toute dans cette histoire.

On suit donc sept enfants soit disant les plus intelligents du monde puisqu’ils ont réussi, avec brio, des tests conduits par Jimbo Farrar, et ce dans le plus grand secret (pendant plusieurs années). Jimbo étant lui même considéré comme un homme très intelligent et se sentant proche de ces petits prodiges, compatissant face à la solitude que ces petits génies ressentiront inévitablement –  puisqu’en tant que génies ils ne pourront que très mal supporter l’esprit plus simple et plus limité de ceux et celles qui les entourent… Jimbo, décidera de faire quelques apparitions furtives dans leur vie pour leur rappeler qu’ils ne sont définitivement pas seuls et que bientôt ils seront réunis pour former l’équipe la plus brillante qui soit.

Ce moment est forcément arrivé, et, lors de cette fameuse soirée, la fusion des sept à bien eu lieu, mais un drame s’est produit. Ces sept prodiges, ensemble, décideront de faire le mal autour d’eux, par vengeance (principalement), et ayant pour principale arme leur intelligence hors-norme (évidemment). Voilà. 

Je dois avouer que le livre m’a accroché dès les premières pages, oui. Il se lit très bien et j’avais hâte de connaitre la suite. Mais avec le recul, ce livre titré de « Thriller » me parait en aucun cas en être un, ou alors, il a très mal vieilli, ou mieux je n’y connais vraiment rien, ce qui est possible. Pour moi, le travail a été fait mais qu’à moitié. En effet, tout est bon pour avoir un grand Roman, une grande Histoire, un grand Livre mais une fois la lecture terminée, on se sent mi figue mi ananas (je dis comme je veux). J’ai eu du mal à m’attacher à ces enfants (non pas parce qu’ils décident de faire le mal) mais parce que leurs portraits ne sont pas assez exploités et travaillés. Ils sont les personnages principaux ou le fil conducteur de cette histoire, sans l’être réellement – sachant que deux ou trois des enfants sont mis (plus ou moins) en avant. Tout est brièvement écrit et pensé, il me manque une certaine profondeur dans leur caractère et aux péripéties, aussi, tant qu’on y est. Finalement, la question sur Jimbo : de quel côté est-il réellement? Avec eux ou contre eux? On se la pose, mais pas suffisamment. Le combat entre son intelligence face à celles de ces ados.. n’est pas assez prononcée pour pouvoir être totalement absorbé par cette histoire ou pour que je sois surprise, disons. À mon sens, il manque bien 150 à 200 pages (j’abuse?).

Après, l’adaptation cinématographique vaut peut-être le coup? Je testerai. Mais en aucun cas il ne s’agit d’un mauvais livre, attention. On le lit bien et il est suffisamment  »accrocheur » pour le terminer – à moins que ce soit dû à la pression de Simon? J’en doute. 

14/20

/ Ajoutez votre commentaire ici

    1. Beh disons que j’aimerais bien que tu t’y replonges pour qu’à la fin tu me dises ce que tu en as pensé, parce qu’en effet… je reste toujours mi figue mi raisin face à ce livre ; »il est sympa mais… »

      Merci du passage.

  1. J’avais lu ce livre pour les cours et j’avais adoré ! Surtout la fin qui était très stressante, j’avais essayé de regarder le film par contre et il me semble ne pas l’avoir fini…

Laisser un commentaire