Kallio ; Damien Alcantara

_______________________________Kallio

Kallio

Damien Alcantara

Editions de la Rémanence
Collection : Le Regard

Roman

155 pages

_______________________________


« Adrien est un étudiant d’une vingtaine d’années timide et solitaire. Il souffre à s’intégrer, tout en enviant la vie facile et joyeuse de ses camarades. Pour sa dernière année de licence, il a décidé de venir à Helsinki et s’installe dans une résidence universitaire du quartier de Kallio. Bientôt, sa rencontre avec Tuomas, un étudiant sociable et enjoué, le sort de son isolement. À son contact, ici, Adrien pourrait s’ouvrir aux autres, mais il va devoir assumer une partie de lui-même qu’il a trop longtemps voulu enfouir. Parviendra-t-il à s’affranchir malgré les peurs qui le tenaillent? »

Mon avis

Avant toute chose, je tiens à remercier les Éditions de la Rémanence pour cet envoi! Un grand, grand, merci! 

Dans ce livre nous passons deux années avec Adrien, un personnage assez en retrait, solitaire, et assez timide. Pour essayer de trouver un sens à sa vie, pour trouver une certaine liberté, il décide de terminer son année de licence en Finlande, à Helsinki plus exactement. Roman initiatique donc, nous suivons au cours de ces 155 pages, une quête de soi, à travers son évolution, ses aventures, et ses rencontres… Mais Adrien, va-t-il trouver dans ce pays – dans cette expérience, ce qu’il espère ou ce qu’il est?  

« Il pensait « Fin-land », le pays de la fin. Celui où tout se termine – celui où tout commence. »
p.8

Cette couverture n’est-elle pas sublime? Déjà je m’imaginais rêver, et déambuler dans les rues d’Helsinki avec notre personnage.  J’aime en général beaucoup les romans initiatiques, il y a toujours un fond de questions intéressant. Bien souvent il y a matière à réfléchir, à s’attacher aux personnages. On les voit évoluer, grandir, s’affirmer sous nos yeux. __C’est un livre très court, et il m’a fallu à peine deux heures pour le terminer. Qu’en ai-je pensé, alors ? 

J‘ai lu le moins de chroniques possibles avant cette lecture. Roman initiatique sur fond d’amitié? d’amour? Je ne savais pas. Puis finalement, Adrien tombe fou amoureux de Tuomas, un jeune finlandais magnifique, et magnétique. J’ai eu ma réponse assez rapidement. Comme ce fut un coup de foudre dans son sens le plus pur – ça te tombe dessus, littéralement. Ce livre raconte donc une histoire d’amour, mais aussi l’amour sous toutes ses formes ; celle avec un grand A, avec ses grandes complexités, entre Tuomas et Adrien. L’histoire d’amour entre Adrien et Helsinki – dont j’ai adoré les descriptions. L’amour familial. Et amical. __Damien Alcantara signe un roman intelligent, à mon avis. Comment gérer ses sentiments quand on tombe amoureux pour la première fois? Et surtout, comment on gère ses sentiments quand on tombe amoureux pour la première fois, d’un autre homme. Ce texte parle d’amour avant tout, mais aussi d’homosexualité, vous l’aurez compris, et de toutes les questions que ça implique. Comment l’assumer? Comment le dire? Comment l’aborder? Comment l’entourage va le prendre? Ce roman reflète plusieurs choses, d’abord l’acception de soi, et ensuite les deux aspects familiaux ; ceux qui l’acceptent, ceux qui le refusent, ceux qui l’ont toujours su, ceux qui ont tout fait pour ne pas le voir.  Roman intelligent, je le disais, puisque l’auteur aborde, explique, narre, toutes les facettes possibles. 


J‘ai eu du mal à noter ce texte ci. C’est un roman touchant, assurément, parce qu’on sent que l’auteur y a mis du cœur, mais, pour moi, il fut aussi très maladroit. L’écriture est un peu scolaire
(qui suis-je pour dire cela?), et la description des personnages, au départ, m’a un peu dérangé ; Tuomas, parfait physiquement, mentalement, très sociable, bien dans sa peau. Adrien plus en retrait, plus complexé, plus mélancolique, voire triste. Sans oublier Leena, la finlandaise parfaite, de celle qu’on imagine sur les podiums. Soit. Mais de ces personnages un peu caricaturaux, l’auteur réussi à en faire une force, puisque à travers eux, il nous esquisse toutes les possibilités, toutes les questions, et tous les chemins différents suivant le caractère des uns, le passé, et l’entourage des autres. Il nous décrit à travers Adrien et Tuomas, comment une personne peut élever, faire grandir, soutenir l’autre, et ce, grâce à l’amour, et aux sentiments qu’il porte.  Dans le fond, à mes yeux, le réel bémol dans ce texte, c’est sa rapidité. J’étais déçue parce qu’au delà de l’histoire totalement plausible, je n’ai pas pu m’attacher aux personnages et m’y « investir » comme je le souhaitais. Tout est bien trop rapide. Je crois au coup de foudre, oui. Je crois au coup de foudre réciproque, bien sûr, mais il m’a manqué une certaine lenteur. J’en voulais plus. J’en espérais plus. Même dans la relation entre Adrien et son frère. 

N’hésitez pas à lui laisser une chance.

 13/20

Je vous laisse avec une chronique excellente
Chronique Bouquiner

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. Venant de recevoir ce livre, ta chronique m’a naturellement attirée… Tu confirmes déjà un bon point, si le résumé m’attire, je ne devrais pas être déçue !
    Concernant la longueur…Je verrai ce que j’en pense. Avant de le lire j’ai tendance à trouver que c’est un avantage, car je sors toujours plus vite les livres courts de ma PAL !

    1. Tu ne seras pas déçue, j’en suis quasi certaine. Pour la longueur, c’est ce que je disais dans un précédent commentaire, c’est suivant qui lit, c’est vrai que j’aime les longs romans, moi… je suis vite frustrée sinon aha.
      En tout cas, je te souhaite de passer un excellent moment avec Adrien, Tuomas et les autres 🙂

  2. Je l’avais noté lui, la couverture est belle c’est vrai. Je suis content de lire ton billet parce que je ne savais pas trop quoi en penser. Je le lirai si l’occasion se présente.

  3. C’est vrai que la couverture est magnifique. Je pense que tu fais bien de commencer un SP à l’aveugle, pour ne pas être influencée ou trop en attendre. C’est souvent mon problème ^^ Dommage que tout soit si rapide, en même temps le roman semble court… ça aurait peut être mérité d’être approfondi.

  4. La couverture est sublime ! Et celui-ci a l’air de sortir de l’ordinaire, donc why not. Le fait qu’il soit court ne me dérange pas du tout. Je préfère ça plutôt que de lire un livre dont on sent qu’il s’attarde sur des détails juste pour faire quelques pages en plus… J’exagère peut-être un peu, mais j’ai déjà eu ce ressenti avec certaines lectures. Passe un bon dimanche 🙂

    1. Oui, je confirme entièrement ton avis. Il vaut mieux avoir un livre court dans les mains, qu’un livre qui a été surtravaillé pour avoir 100 pages en plu. Finalement, avoir « tout » en quelque pages et contenter tout le monde, ce n’est pas si évident.
      Je te souhaite aussi un joli dimanche. Des bisous

  5. Je pensais avoir laissé un commentaire – c’est bien de se lancer parfois à l’aveugle mais je comprends aussi ta frustration quand on a envie de s’attacher aux personnages et que tout est plié en moins de deux cent pages – c’est comme pour tout, ni trop ni trop peu ! Je suis allée à Helsinki et j’adore la Finlande

    1. Je suis entièrement d’accord avec toi. Mais apparemment le dosage varie suivant qui nous sommes, et tant mieux en un sens!
      Olala, chanceuse ! (Tu as fait beaucoup de pays… il faudra un jour que tu me racontes certain de tes voyages). C’est un des pays qui fait partie de ma liste des endroits à visiter (dans mon top 5, oui je fais des top 5 pour tout et pour rien).

  6. Je le note même si le livre est court, comme tu le dis si bien, je vais lui donner une chance 🙂 Ce n’est pas tous les jours que des romans abordent l’homosexualité, et j’apprécie beaucoup que des écrivains prennent cette initiative !

    1. Je suis entièrement d’accord avec toi! N’hésite pas à le lire, tu aimeras probablement cette lecture.
      Il y aussi « Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers » qui a été une chouette lecture pour moi, et qui aborde l’homosexualité -même si c’est un roman jeunesse.

      1. J’avais déjà bien envie de lire « Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers », et là, ça fait une raison de plus pour découvrir cet ouvrage, son histoire et ses personnages !

Laisser un commentaire