Jules ; Didier van Cauwelaert

Van Cauwelaert

_______________________________

Jules

Didier van Cauwelaert

Albin Michel

Roman

288 pages

_______________________________

Une femme qui se cherche.
Un homme qui se perd.
Un chien qui les trouve…
Un livre qui rend heureux.

« À trente ans, Alice recouvre la vue. Pour Jules, son chien guide, c’est une catastrophe. Et en plus on les sépare. Alors, il se raccroche à moi.
En moins de vingt-quatre heures, ce labrador en déroute me fait perdre mon emploi, mon logement, tous mes repères. Il ne me reste plus qu’une obsession – la sienne : retrouver la jeune femme qui nous a brisé le cœur. »

_______________________________

Mon avis

Rien ne me prédestinait à acheter ce livre, mais je n’avais jamais lu l’auteur, et après l’avoir vu dans le journal de 13h, je me disais qu’il fallait y remédier. Sachant qu’en plus, ça me paraissait idéal pour une lecture synonyme de bonheur, comme le sous-entendais la couverture. 

Pour résumer, nous avons donc affaire à un triangle assez spécial. Il y a Alice, en couple, très observatrice malgré son handicap – puisqu’elle est aveugle depuis ses 17 ans-,  mais qui va retrouver la vue suite à une opération. Il y a Jules, son labrador et chien-guide, qui va se sentir « abandonné » suite à la guérison d’Alice. Puis, Zibald, un petit génie lui aussi un perdu dans la vie, ou disons qui subit les événements les uns après les autres, vendeur de macaron depuis peu. Le hasard va faire en sorte que ces trois là vont se rencontrer, s’ensuivra un certain coup de foudre, une certaine quête de soi, de remise en questions, et de péripéties. 

Il y a de très bonnes choses dans ce livre. Il faut le dire. Tout ces thèmes forts qui sont abordés; les accidents/drames de la vie, la reconstruction de soi, inévitable.. Mais le thème le plus fort et le plus intéressant – à mon sens – reste Jules, ce labrador, aussi personnage principal. On apprend et découvre la relation qu’entretient l’aveugle et son chien ; ce qu’on imagine, du point de vue de l’un, du point de vue de l’autre, cette relation de confiance, d’aide, de respect. Ce lien magnifique qui les relie l’un à l’autre. L’auteur nous livre dans ces pages là, des mots touchants, drôles, et intelligents.
Pour le reste, tout est à mon sens resté un peu trop en surface. Oui, nous avons une jolie histoire; une jolie histoire d’amour, mais, je suis littéralement passée à côté. Pour moi, rien n’est approfondi, ou pas suffisamment. Dans ce livre des sujets forts sont abordés, mais jamais on s’y intéresse vraiment; c’est écrit, c’est dit, mais c’est tout. L’histoire d’amour en elle même, bien que très prévisible – et je n’attendais pas à l’être -, ne m’a rien fait ressentir, je suis restée totalement perplexe face à leurs sentiments, je l’ai trouvé un peu fausse, et c’est dommage. 

Après, c’est un livre qui se lit très bien, puisque l’auteur à une jolie plume. Mais, il a pris le parti d’en faire un livre léger, quand je pense qu’il aurait pu en faire un livre un plus fort, mais néanmoins doux, par des zestes de poésie, et d’humour, comme ce fut le cas avec certains passages. La couverture ne ment pas, c’est un roman qui rend heureux, mais qui, malheureusement, risque d’être oublié assez vite, même si Jules, viendra nous rendre visite de temps en temps parce qu’il est réellement le personnage qui marque dans cette lecture, et parce que la relation entre ce chien et les personnages, reste la relation la plus forte.  Rien que pour cette partie là, je vous conseille de le lire. 

12.5/20

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. C’est vrai que rien que la couverture et l’histoire donne l’impression d’un livre sympathique. Mais c’est vrai que parfois les livres sympathiques s’oublient vite :).
    Bisous!

      1. C’est difficile de conseiller mais parmi ceux que j’ai aimés il y a « Cheyenne », il est tout court ( une centaine de pages ) et c’est un bon exemple du talent de Didier Van Cauwelaert ( en tous cas pour moi ).
        Il faudrait que je le relise d’ailleurs^^

          1. Mais non! C’est le risque, puis j’aime bien en lire plusieurs d’un auteur, pour me faire un avis concret. (plus ou moins). Donc au lieu de choisir au hasard… Puis, je te fais confiance ! 😀

    1. Le concept de base est assez bon, mais en effet, je ne dévoile rien sur la vie d’Alice ou même de Zibald – pour ne pas spoiler toussa… mais c’est vrai qu’il y a matière à creuser, et c’est dommage. : /,
      Enfin, pour moi, bien sûr

  2. mon cousin adorait cet auteur mais je ne l’ai jamais lu. Ce livre est donc parfait pour une lecture estivale au bord de la piscine. Ne regrette pas tes choix !

  3. Je ne me serai jamais intéressée à ce livre en voyant sa couverture. Le résumé par contre aurait pu me convaincre. Et finalement, à te lire, je ne sais pas trop. On verra, j’ai d’autres priorités 🙂

    1. C’est vrai que la couverture n’est pas top. Après, il y a de très très bonnes critiques sur la blogo. Peut-être pourrait-il te plaire, si le résumé te convainc déjà. Mais oui, je comprends les priorités . 🙂

Laisser un commentaire