Journal d’un vampire en pyjama ; Mathias Malzieu

Journald'unvampireenpyjama

558

___Journal
_DD’un
____Vampire
En
____Pyjama
__

__Mathias__Malzieu

Albin Michel – 240 pages

558

__« Me faire sauver la vie est l’aventure la
plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. »

Mon avis
(Chronique en musique)

__Divagation : Mathias Malzieu et moi, ça a commencé par Dionysos, et cette chanson-ci. Vous le savez mais plus que lire, j’aime la musique, et je me transforme en Rockstar de 20h à 4h du matin dans ma tête, et dans mon salon – mais surtout dans ma tête. La Folie du groupe me va bien, me va même très bien. Puis, il a fallu aller plus loin. Il y a eu la rencontre avec Jack (et la mécanique du cœur); livre lu plus d’un milliard de fois, et le film, je ne compte même plus.
Ce livre-ci, je l’attendais avec impatience, preuve dans mon Calendrier, et je ne suis pas la seule, puisque j’ai emmenée ma grand-mère avec moi dans cette aventure Malzieu, qui d’ailleurs, peut me parler à chaque fois que je la vois de ce petit homme au cœur d’horloge. Une histoire de famille, donc.
__Mais revenons-en à notre vampire en pyjama, qu’en est-il?

__ « Le rock’n’roll c’est une oasis d’adrénaline pour enfants perdus. »
p.14

__Mathias Malzieu nous raconte son histoire, puisque oui, c’est autobiographique. Il narre sa guerre des étoiles contre une maladie auto-immune, appelée « Aplasie Médullaire »; soit, un arrêt du fonctionnement de la moelle osseuse. C’est ainsi qu’il va se transformer en Vampire : pour cause, ce manque de globules rouges, blancs, plaquettes, et cette nécessité de transfusions sanguines pour continuer à vivre.
Véritable journal de bord, nous suivons ce Dracula en skate au fil des jours ; du 6 novembre 2013 au 24 décembre 2014. Puissant Jedi, il va mener ce western contre lui-même. Ce sera une année de peur, de question, de doute, mais aussi – et surtout, une année de force, d’amour, et de poésie.

__ « Quand je sens les rumeurs de la foule vibrer jusqu’au plus profond de mes os, je ne peux que me livrer sans compter. Le problème est que je donne plus que ce que j’ai. Je suis le plus con des dragons. Celui qui crache des étincelles et se crame les ailes avec. »
p.14

__Si vous connaissez l’auteur, que ce soit à travers ses livres ou sa musique, vous allez adorer. Puisque oui, vous allez retrouver dans ces pages ce qui fait son univers et son talent, sans oublier ce qui le défini lui, au delà de son costume, son chapeau, et ses Repetto, bien sûr. Vous allez retrouver son petit monde poétique et métaphorique; où il sait si bien mélanger humour, sentiments, et fond. Tout y est!
Puis, quand le premier chapitre s’ouvre avec ce titre-ci : « Faire le con poétiquement est un métier formidable », on sait d’avance que la lecture va bien se passer, non?

__ « Apprendre à faire le con poétiquement dans le cadre austère du couvre-feu que je dois respecter. Doser l’espoir au jour le jour. Transformer l’obscurité en ciel étoilé. Décrocher la lune tous les matins et aller la remettre en place avant la tombée de la nuit.
Un vrai boulot de néo-vampire. »
p.39

__Rarement un livre m’aura fait ressentir autant d’émotions qu’en même temps, sorte de feu d’artifice du sentiment. C’est aussi une des premières fois qu’en écrivant une chronique, j’ai envie de me taire. Un comble! Il me suffirait de vous dire : je suis désolée les amis, ça ne se chronique pas, ça se lit. Je dois l’admettre, je ne sais pas quels mots choisir pour vous transmettre ce volcan de ressentis. Je passais du rire à la tristesse en une nanoseconde. Je pense ici à la page 94. Les larmes me montaient aux yeux, qu’un sourire s’esquissait sur mon visage. Une ligne, j’avais envie de le prendre dans mes bras, celle d’après, le prendre par la veste et lui dire : « viens me regarder me casser la figure en skate, tu pourras rire » (véridique pour le skate, j’en ai une cicatrice). L’ombre et la lumière. C’est aussi ça Mathias Malzieu. J’ai lu une chronique où la lectrice avait la sensation de le connaitre depuis toujours et de partager un thé avec lui quotidiennement. Cette sensation est juste, j’avais moi aussi l’impression de manger des Granola et boire des litres de Coca avec lui très souvent. Vous savez quand vous êtes avec un ami, que vous parlez très très sérieusement puis d’un seul coup vous vous mettez à faire une blague (généralement nulle), par pudeur. Peut-être est-ce, dans le fond, parce qu’il s’agit du livre le plus autobiographique, qui ne se le cache pas, que j’ai lu? Probablement. Parce que lorsqu’il dit : « Mes meilleures armes pour faire reculer Dame Oclès reste l’humour et la poésie. » Je vous promets qu’il a réussi. Je suis toujours autant subjuguée par son imagination, et vous le serez autant, si vous ne le connaissez pas. C’est créatif. Pétillant, et inspirant.
__Vous l’aurez compris, ce livre est un coup de cœur. Il est bouleversant. D’ailleurs, je ne vous le conseille pas, non, j’exige que vous le lisiez. Vampire en pyjama est la définition même de l’ode à la vie. De l’ode à l’amour. L’Amour; qu’il soit amoureux, amical, ou familial. C’est aussi, un magnifique hommage au corps médical, il faut le préciser. Sans oublier, l’illustration parfaite de ce qu’est la Force (positive).
__Maintenant je m’en vais danser sur Hospital Blues (les paradoxes de la musique, d’ailleurs je mets au défi quiconque de ne pas bouger – sans tricher – sur cette chanson) extrait de l’album, qui est, lui aussi, génial !

__ « Les livres ne me donnent pas l’impression que je suis malade et les gens de la librairie ne semble pas effrayés par les vampires qui restent assis des plombes dans une poetry room. »
p.136

__ Ps : quel plaisir de retrouver la Chanson d’Automne de Verlaine, même si ça m’a (un peu) fissuré le cœur, un peu.
Quelques vers en musique, ici
Puis, intersidéral coup de cœur pour L’heure des lueurs

★★★★★

__Rendez-vous en juin, Dionysos.

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. Alors beaucoup de choses à dire.
    Moi aussi je suis fan de Dionysos et de Mathias Malzieu. C’est le groupe que j’ai le plus vu en concert et que je pense revoir quand ils passeront chez moi pour leur nouvel album.
    Vis à vis des livres de M. Malzieu, j’ai moins aimé le premier qu’il ait écrit, tous les autres, je les ai relu au moins une fois parce que je les aime aussi beaucoup.
    Du coup, toutes les critiques que je lis sur le net dont la tienne me donnent vraiment envie de le lire (il est déjà acheté). Je le ferai tranquillement prochainement.
    Gros bisous Quai des proses!
    https://lachambreroseetnoire.wordpress.com/2016/02/03/mes-astuces-bien-etre/

    1. Oui, je crois que nous en avions déjà parlé, même si je ne savais pas que c’était le groupe que tu avais le plus vu sur scène ! J’ai hâte d’avoir ton avis sur la lecture, en espérant qu’il soit un coup de coeur pour toi aussi.
      Quant au concert, pour ma part, je vais les voir, mais en festival, donc je pense que je me ferais une autre date (s’ils repassent par là) – les festivals c’est bien, mais je suis toujours frustrée par rapport à une « vraie » date. Enfin BREF ! 😀
      Merci de me lire mlle Roseetnoire

      1. Oui ça je ne l’avais pas dit. J’ai du les voir 4 ou 5 fois en concert dont un festival à Hyères. Je pense qu’il y a de grandes chances que j’aime. De rien, avec plaisir :).

  2. Chaque livre de Mathias Malzieu a sa petite musique qui me fait rêver, sourire, qui me touche. Celui-ci n’échappera pas à la règle j’en suis sûre… Un très bel article encore une fois 🙂

  3. C’est un auteur que je ne connais pas du tout.
    Je trouve ça beau ce que tu partages avec ta grand-mère. Je n’ai pas beaucoup de lecteurs autour de moi alors je n’ai pas la chance de partager le plaisir d’un livre ou d’un auteur avec quelqu’un de proche.

    1. Je t’invite à le découvrir alors (non, je t’y oblige :D) ! Je suis certaine que tu pourrais aimer.
      Oui, j’ai conscience de cette chance. C’est vrai que j’ai énormément de proches qui lisent, mais tu as le blog maintenant 🙂

  4. Quel plaisir de te revoir régulièrement 🙂
    J’ai vraiment une guerre en retard ! Je ne l’ai jamais lu ni écouté :/ Mais j’ai le bouquin dans ma PAL et j’ai de plus en plus hâte de le lire !
    Je ne savais pas que tu aimais autant la musique ! 🙂

    1. Et quel plaisir d’être de retour !
      Ah, j’espère que tu aimeras alors, mais je ne me fais pas de souci !
      Il me tarde de lire ton avis.
      Et si, la musique… sans ça, je ne suis pas grand chose, je crois.

      1. Je n’ai jamais été vraiment fan de musique et quand j’en écoute je reste bloqué tout le temps sur les même : Cloclo, Adele, Céline Dion et comment il s’appelle ? Want to want me… Un truc comme ça :p
        Je vais le lire bientôt, c’est mon prochain. Je ne peux plus attendre :p

        1. Want to want me? Ca me parle pas…aha.
          Ah oui? Je suis surprise. Après rassure toi, même si je suis ouverte à la découverte, j’écoute principalement toujours les mêmes artistes… (à en saouler mes proches). Surtout que j’ai des goûts bien précis aha.

          1. Ah oui, bah ça ne me parle pas plus aha. 😀
            Oh je crois les avoir abordés sur le blog ici ou là, mais pour en citer quelques uns : Saez. Emilie Simon. Dionysos (évidemment). Asaf Avidan. The Do. Alt-J. Muse. Radiohead. Yodelice. La liste est longue, en fait !

  5. Il faudrait que je me prépare psychologiquement avant (j’imagine qu’il doit être assez difficile à lire ?), mais pour le côté émotions et pour la découverte de l’écriture de Mathias Malzieu, je pourrais tenter l’expérience. 🙂

    1. Oui, tente l’expérience! Ce livre est un cocktail de plein de choses : l’émotion, bien sûr – de par son sujet. La force. Mais c’est créatif, poétique, pétillant. C’est vraiment un super livre. Et non, je ne dirais pas qu’il est « difficile » à lire, peut-être parce qu’on sait d’avance que tout se « termine bien », même si bien sûr, tu vivras ses peurs et ses doutes.

  6. J’ai tapé trop vite .. en premier : superbe billet pour quelqu’un qui ne savait pas comment écrire à la suite de cette lecture ! et quel plaisir de voir toute l’émotion que tu as ressentie lors de ta lecture, un vrai tourbillon d’émotions ! et ça donne envie ! j’espère qu’il lira ton billet sincèrement. Je le connais de nom (je l’ai vu à la LGL) et un peu son univers mais je n’ai jamais écouté d’album mais comme tu le dis après on a tous nos goûts et nos chouchous ! mais merci pour ce magnifique billet et apprendre que tu te transformes la nuit en écoutant de la musique, me rassure ! J’adore danser seule à 1h du mat’ sur du Springsteen
    Je tape ce message un peu tard mais hier je n’avais pas trop la tête à ça. Dire au revoir à son félin n’a rien de facile mais te lire est un tel plaisir.

    1. Un vrai tourbillon d’émotions, effectivement ! Merci pour ce commentaire, et de me lire… oui, je ne cesserai jamais de le dire. Heureusement, oui, qu’on a tous nos goûts et nos chouchous, ceci étant dit, et puisque tu ne connais pas, essaie d’écouter à l’occasion, qui sait, tu auras peut-être toi aussi un coup de coeur.
      Ensuite, peut-être que dans un futur on pourra s’organiser un concert à 1h du mat ! Prouver au monde entier (imaginaire) que nous avons un talent incroyable niveau concert/danse/rocknroll/toussatoussa Ces petits instants de bonheur font du bien. (le principe du bonheur à ton avis c’est quoi elo? ok…)
      Quant à ton félin, je me répète, mais je suis de tout coeur avec toi par la pensée. ♥♥
      Je te fais des bisous !

  7. J’adore Mathias Malzieu, il m’en manque deux à ma collection, dont celui-ci. Qui me fait rêver à chaque fois que je le croise sur un blog… A QUAND JE ME DECIDE?!
    Besitos 😀

  8. J’ai découvert Mathias Malzieu l’an dernier avec Métamorphose en Bord de Ciel. J’ai tellement aimé que réservé à la médiathèque La Mécanique du Coeur ; quelle merveille ! J’attends avec impatience la sortie poche du Vampire pour me jeter dedans. En attendant, je vais partir à la découverte de ses autres livres.
    Gros bisous.

  9. Bizarrement, ce nouveau livre ne me tentait pas du tout. J’aime beaucoup Mathias Malzieu et Dionysos que j’ai découvert avec Thank you Satan (<3), mais ce livre ne me faisait pas envie. Peut-être n'est-ce pas le moment, pour moi, de le découvrir… Cependant, après avoir lu ta chronique, je crois bien que j'ai changé d'avis. Tu nous fais sentir l’émotion que tu as ressentie en lisant ce récit. Je verrai donc si je le trouve en bibliothèque puisqu'il me faut ralentir mes achats… :/

    1. Ah oui, pourquoi il ne te tentait pas à la base – au delà du moment? Même si oui, je pense qu’il y a des livres qui sont fait pour être rencontrés à certains moments – plus que d’autres. Mais sincèrement, il est un tel coup de coeur, je ne peux te le conseiller, que ce soit maintenant, ou bien plus tard, je suis certaine que tu l’aimeras. CERTAINE !
      Merci pour ma chronique, j’espérais qu’elle soit à la hauteur de ce que j’ai pu ressentir, je suis donc ravie !

      1. C’est un peu « nulle » comme raison, mais je n’étais pas très tentée car j’ai tant entendu parlé de ce livre que j’ai bien peur d’en attendre trop et d’être déçue. Mais puisque tu es certaine (et même CERTAINE) que je l’aimerai, je te fais confiance.

        1. Oui, je comprends. Je dois t’avouer que je ne l’ai vu qu’à « la grande librairie », et qu’à moitié puisque je suis éreintée, en ce moment ! Puis, je ne l’ai pas vraiment vu sur la blogo, à part un ou deux blogs…
          Je réitère, tu peux me faire confiance, tu vas aimer !

  10. Une très belle chronique qui m’a encore plus convaincue de lire ce nouvel ouvrage de Mathias Malzieu. J’avais déjà hâte de dévorer ses mots, mais là, qu’est-ce que je regrette de ne pas être passée tout à l’heure par la librairie pour me le procurer. Je vais y remédier très rapidement.
    Je sens déjà que je vais frémir de bonheur en lisant ce Journal d’un vampire en pyjama. Déjà, rien que le titre vaut tous les applaudissements du monde. C’est poétique. Beau. Et ça laisse un grande place à l’imagination.

  11. Coucou !
    Ca fait vraiment longtemps que je n’ai pas commenté, et j’en suis désolée ( et honteuse)… J’ai lu pratiquement tous tes articles, mais la procrastination a été plus forte que moi ( à moins que ce ne soit le sommeil vu que je lis des chroniques le soir avant d’aller dormir haha)
    Enfin, bref, tu m’as décidé à me remettre à Mathias Malzieu. J’avais commencé cet été un de ses romans ( Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi ), mais je n’avais pas vraiment accroché. Peut être que ce livre me plaira plus, en tout cas ta chronique très enthousiaste m’en a convaincu 🙂
    Bon, je vais essayer de rattraper mon retard niveau commentaires :p
    Bises 🙂

    1. Hello !
      Tu n’as absolument pas à être désolée, moi même je galère avec les commentaires ces dernier temps.
      Je pense en effet que tu devrais réessayé avec celui-ci, et j’espère sincèrement que tu l’aimeras.
      Bisous bisous

Laisser un commentaire