Divergente , Tome 1.2.3 ; Veronica Roth

565

DIVERGENTE _ Veronica ROTH

France Loisirs

____________________________________

« Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant.
Elle est divergente.
Ce secret peut la sauver… ou la tuer. »

_______________________________                                _________________________________

Mon avis

Je débarque après la bataille – si je puis dire. Par le plus grand des hasards – il y a quelques semaines, je me suis retrouvée à voir l’adaptation cinématographique, et j’ai passé un assez bon moment, je dois l’admettre. Du coup, j’ai décidé de me lancer dans la trilogie littéraire. Les trois sont exposés dans ma bibliothèque, et le premier tome a été lu, hier soir. Autant le dire, j’ai bel et bien préféré le livre au film (même s’il est bien)

Chaque année, les adolescents de 16 ans, passent un test d’aptitudes, qui indiquera pour quelles factions ils sont faits. S’ensuit la cérémonie du Choix, où ils décideront à laquelle ils veulent appartenir – définitivement.

Ceux qui condamnaient l’agressivité ont formé les Fraternels.
Ceux qui pointaient du doigt l’ignorance ont donné les Érudits.
Ceux qui blâmaient la duplicité ont composé les Sincères.
Ceux qui incriminaient l’égoïsme ont créé les Altruistes.
Ceux qui dénonçaient la lâcheté ont constitué les Audacieux.

Je ne vais pas le cacher, le premier tome a été un coup de coeur – totalement captivant. Je ne l’ai pas quitté de la soirée même si je connaissais l’histoire. Le rythme et la construction sont vraiment beaucoup travaillés, et les personnages – principaux, et même secondaires, sont eux aussi, très riches. C’est plaisant et on a pas le temps de s’ennuyer.

Sous fond d’un Chicago post-apocalyptique, Véronica Roth, nous donne une parfaite intrigue, mêlant de la romance, des initiations et de l’aventure. De péripéties, en péripéties. On évolue avec les personnages; leurs sentiments et leurs histoires, vivant avec eux ; leurs choix, leurs doutes, la joie, la tristesse, la colère, l’amour.. Sans oublier l’apprentissage à affronter leurs peurs – et ce, malgré les sacrifices que la vie demande parfois (la description de ces affrontements-là est géniale).
Au fil de la lecture, on en vient à se poser des questions sur nous-même : « Si je devais être à leur place, quelle faction aurais-je choisis? Rester avec sa famille ou changer? Combien de peurs aurai-je à affronter, si je faisais partie des Audacieux? Plus de quatre c’est certain..  » (je les aime bien ces Audacieux). On se met vite à la place des personnages, oui.
Sous métaphore, on se pose beaucoup, beaucoup de questions. C’est là, la grande réussite du livre.

Le tome 2 a été,  lui aussi, très intéressant J’ai aimé suivre les aventures de Tris, Quatre, et les autres. Même si je dois bien l’avouer, Tris commençait à me taper sur les nerfs…  Il reste assez bon dans l’ensemble.

Quant au troisième tome, grosse déception; tout s’essouffle, trop ‘longué’, ça n’en finit plus… le livre me tombait des mains… et confirmation du deuxième tome, Béatrice me sortait par les yeux. C’est dommage.

Pour conclure, je dirais que c’est une assez bonne saga, dans l’ensemble (et quoi qu’il en soit). Mais le troisième n’aura pas été à la hauteur de mes espérances… Je ne vais rien dire à propos de la fin, pour ceux qui ne l’ont pas lu… mais je n’ai pas du tout aimé. Pas du tout.


15/20

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. Comme toi j’ai vraiment bien accroché avec les deux premiers. Le trois je suis restée mitigée. Déjà parce que les choix de Roth m’ont étonnés (toutes ces morts pas forcément utiles) et aussi parce que certaines dynamiques ne marchent plus comme avant (genre la relation Tris/Four). Après ça reste quand même tolérable (et je dis ça parce que j’ai lu After récemment et du coup tout les autres bouquins me semblent mieux haha).

Laisser un commentaire