Demain j’arrête ! Gilles Legardinier

6_______________________________

Demain, j’arrête !

Gilles Legardinier

Piment

Roman

375 pages

_______________________________

« Réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, voilà le genre de bêtises que Julie commet à longueur de temps! Et quand elle est amoureuse, cette Miss Catastrophe élève son talent au rang d’art. Sa dernière folie? L’obsession qu’elle nourrit à l’égard de son nouveau voisin…. qu’elle n’a encore jamais vu! C’est plus fort qu’elle, cet inconnu l’attire et l’intrigue. Pour l’approcher, Julie va développer des trésors d’inventivité et prendre des risques toujours plus délirants… » 

_____________________________

Mon avis

Deuxième Legardinier pour moi, après « Ça peut pas rater », en avant pour « Demain J’arrête » (je fais les choses à l’envers, je sais). Je me suis presque habituée à ces couvertures de chats, presque, je dis bien, et j’espérais autant m’amuser pour celui-ci que pour le premier.

Lors d’une soirée où l’on fête un divorce, Julie, rencontre un certain Kevin qui va lui poser une question existentielle : « C’est quoi le truc le plus idiot que tu aies fait dans ta vie? » Julie, après réflexion, va nous raconter cette histoire.
Cette fille de 28 ans, travaille dans une banque qu’elle n’aime pas, elle a une vie assez tranquille, et surtout, elle sort d’une rupture difficile avec un musicien pour qui elle a osé abandonner ses études. Ce n’est pas la folie, donc.
Un  jour, un homme va s’installer dans son immeuble, un certain Ric Patatras; une obsession va naître pour ce nouveau voisin, les sentiments amoureux aussi, et inévitablement les situations rocambolesques.

« Trois mariages et trois divorces à trente-deux ans, ça interpelle. Le proverbe dit : « À ton deuxième naufrage, n’accuse pas la mer. » La sagesse populaire ne s’est pas aventurée jusqu’au troisième. »
p.7 

Tous les ingrédients de « Ça peut pas rater » sont dans « Demain j’arrête »; la même écriture, la même fluidité, la même folie, la même drôlerie. J’ai d’abord aimé la construction du livre, puis certaines scènes. J’ai passé le week-end dernier à la coloc’ (de mon meilleur ami – vous êtes heureux de la savoir), et samedi, dans l’après-midi, élardés dans le canapé; l’un lisait une Bd, l’autre était sur l’ordinateur, j’étais, moi, plongée dans ce livre, et il a fallu à plusieurs reprises que je me fasse violence pour ne pas exploser de rire. Legardinier a vraiment ce talent là; je crois même que c’est le seul qui arrive à me faire autant rire (dans un livre). Sans oublier qu’à chaque fois, je suis surprise par sa capacité à se mettre dans le rôle d’une femme. Bluffée! Tout ceci est vraiment positif, me direz-vous, oui, mais il y a un mais…

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Julie. Je n’ai pas trouvé la relation Ric/Julie hypra crédible. Okey, ça se passe sur plusieurs mois… mais je n’ai pas eu cette notion de temps à la lecture, puis, par exemple : présenter ce garçon à sa famille  alors qu’ils ne sont pas complètement en couple, j’ai trouvé ça un peu tiré par les cheveux… on comprend bien qu’elle est folle de lui, mais la réciprocité j’avais du mal à la saisir… je ne sais pas comment l’expliquer mieux, mais à mes yeux il manquait une certaine cohérence et profondeur face aux sentiments qu’ils éprouvaient l’un et l’autre. Je n’ai pas pu y croire. Pour finir, l’intrigue est assez faible; 375 pages qu’on lit avec plaisir, certes, mais où il ne se passe finalement pas grand chose. 

Je ne vais, cela dit, pas cracher dans la soupe et j’ai dans l’ensemble apprécié ma lecture… pas autant que je l’espérais, c’est tout. Les courts chapitres nous poussent à nous dire : « allez encore un, puis encore un », les pages défilent avec entrain, mais… ça restera une petite déception puisque j’avais vraiment beaucoup aimé « Ça peut pas rater », j’avais placé la barre très haut.
Quoi qu’il en soit, je reste néanmoins convaincue du talent de l’auteur, et suis quasi certaine de retenter l’expérience avec un autre de ces livres. Suite au prochain épisode, donc.

13/20

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. Dommage que ce soit une petite déception pour toi ! j’ai découvert l’auteur à travers ce livre, et j’avais vraiment bien rit à la lecture… je n’ai pas encore lu « ça peut pas rater », mais j’ai beaucoup apprécié « complètement cramé » !

    1. Il faut dire qu’il y a des passages vraiment très drôles. « Complétement cramé » sera mon prochain. En tout cas je te conseille »Ça peut pas rater », j’avais adoré et bien rigolé!

  2. Le premier Legardinier que j’ai lu et j’ai vraiment adorée, mais je comprend cette petite déception, je pense que si les ingrédients se répètent, c’est peut-être lassant. En tout cas je te conseille le thriller que j’ai lu de lui :  »Nous étions les hommes », vraiment très bon =)

  3. Oh, moi au contraire, j’ai énormément apprécié ! J’aime beaucoup cet auteur, ce sont des livres qu’il faut lire s’en rien attendre en retour, juste un moment de détente sans prise de tête.
    Bel article en tout cas !
    Bisou.

  4. Alors moi j’ai découvert Legardinier avec « Demain j’arrête », et j’avais beaucoup beaucoup apprécié ma lecture: je trouve que l’humour faisait justement bien passer cette histoire un peu tirée par les cheveux. J’ai « Complètement cramé » dans ma PAL, à voir si celui-là me plaît aussi ^^

  5. Moi non plus, je n’ai pas senti le « temps » qui se déroulait. Et c’est vrai que le couple Ric/Julie est peu crédible. Et oui, il y a au final peu d’action. Je comprends ta déception. Malgré ça, j’ai tout de même apprécié ma lecture, pour ma part 🙂

    1. Je pense qu’on est obligé d’apprécier malgré les quelques bémols. Je crois que c’est surtout parce que j’avais adoré « Ca peut pas rater », mais comme je dis, faut pas cracher dans la soupe, j’ai passé un bon moment. Puis Legardinier nous fait bien rire 🙂

  6. Oh j’aimerais bien lire un livre où on doit se retenir d’éclater de rire, ça m’est arrivé très rarement ! Et puis si ça fait passer un bon moment et que ça se lit vite c’est parfait ! 🙂 Mais du coup tu me conseillerais davantage Ça peut pas rater ?
    (En tout cas la couverture est juste trop trop trop chou…..)

    1. Oui, moi j’ai beaucoup ri et préféré « Ça peut pas rater ». Ceci dit on trouve les mêmes ingrédients dans celui-ci, qui est d’ailleurs un coup de cœur pour la plupart. Alors vraiment, je pense que tu devrais aller vers celui où la quatrième te parle le plus 🙂 Je t’assure que tu passeras un bon moment.

Laisser un commentaire