Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers ; Benjamin Alire Sáenz

Aristote & Dante découvrent les secrets de l'univers

_______________________________

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers

 Benjamin Alire Sáenz

Pocket Jeunesse

Roman

361 pages

_______________________________


« Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais….
C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers. »

Mon avis

On se retrouve aujourd’hui pour un roman jeunesse, et pas n’importe lequel puisque ce « Aristote & Dante découvrent les secrets de l’univers » était partout sur la blogo, et bien souvent en tant que coup de cœur. Il m’intéressait depuis un long moment, hésitant même à l’acheter en VO, mais finalement j’ai résisté et attendu la sortie française. À savoir, j’ai même réussi à éviter tout spoiler!  GG !  — Avouez, cette couverture est quand même parfaite, non? 

En 1987, au Texas, vit deux garçons. Deux garçons que tout oppose, ou presque. Ari est souvent dans ses pensées, silencieux. Dante est passionné de poésie, et parle beaucoup. Ari doute tout le temps. Dante, lui, est plein d’assurance. L’un est plutôt sombre, l’autre lumineux. Aussi, Ari ne sait pas nager, Dante, lui, sait… et c’est ainsi qu’ils vont se rencontrer : Dante va proposer de le lui apprendre, et ensemble, ils vont se rendre compte que même s’ils sont différents l’un de l’autre, ils sont surtout, complémentaires.

Benjamin Alire Sáenz, dans ce texte, aborde des sujets complexes et primordiaux, et ce avec une écriture très simple mais néanmoins poétique. En une soirée j’avais lu le livre tant tout est efficace. De la naissance d’une belle histoire d’amitié, aux questionnements sur l’adolescence : Comment devient-on un homme? Qui suis-je? Comment contrôler les émotions qui m’animent? D’ailleurs, quelles émotions suis-je entrain de ressentir? L’auteur aborde la quête identitaire de manière assez juste, il me semble. Il a su créer des personnages pleins de reliefs; montrant qu’en chaque personne il y a autant de forces, qu’il peut y avoir de faiblesses, autant de défauts qu’il y a de qualités – si ce n’est plus, mais qu’une évolution est toujours possible, à partir du moment où l’on s’accepte, même quand on ne veut voir que les qualités chez l’autre. Les personnages secondaires ont, eux aussi, leur rôle bien défini. Forcément, d’autres questions se posent : quelle influence a le passé dans la construction d’une vie, ou d’un caractère? Quelle conséquence peuvent avoir les secrets sur une personne? Je le disais, des sujets importants.

« Pourquoi sourit-on? Pourquoi rit-on? Pourquoi se sent-on seul? Pourquoi on est triste?
Pourquoi lit-on de la poésie? Pourquoi pleure-t-on devant un tableau? Pourquoi l’amour nous fait-il perdre la tête?
Pourquoi a-t-on honte? Qu’est-ce que le désir? »
p. 7


J‘ai été touché par ce livre, et il me parait difficile qu’il en soit autrement. J’ai été touché par Ari, peut-être davantage. J’ai aimé Dante, bien sûr, j’ai aimé leurs familles, évidemment, et cette dernière partie qui confirme une très jolie lecture. Si je devais résumer ce texte, je dirais qu’à mon sens, le secret de l’univers est la définition même de l’Amour : L’amour sous toutes ses formes ; amicale, familiale, et amoureuse – même quand tout parait compliqué, rien est inatteignable.. Je ne dirais rien de plus sur ce livre, puisque que j’aimerais que, comme moi, vous ne saviez que le minimum pour vous plonger dedans. Croyez-moi, c
‘est un roman jeunesse très intelligent (la maturité des personnages n’y sont pas pour rien), et qui mériterait d’être lu par le plus grand nombre. Tout n’est que douceur malgré le sombre d’Ari, tout n’est que poésie, par la plume de l’auteur.. Où l’intelligence se mêle à l’émotion, et où les messages sont forts. Ça fait du bien qu’il y ait des livres comme celui-ci dans le rayon jeunesse!


N’hésitez pas une seule seconde, lisez-le ! 


17/20

/ Ajoutez votre commentaire ici

  1. Oh la la, cette couverture est tellement sublime, je sens que je ne vais pas résister encore longtemps, il me le faut ^^ Ta chronique est super bien écrite, pleine de poésie 🙂 En tout cas, ce que j’ai envie de dire c’est : encore un avis positif 🙂 ça me donne de plus en plus envie de le lire tout ça, merci ! bisous

    1. Oui, elle est sublime !!
      Et oui, je suis désolée, encore une chronique positive sur ce livre aha !!
      Si tu le lis, j’espère que tu l’aimeras autant que moi ( nous, tous), mais je ne fais aucun souci.
      Je te souhaite une jolie lecture par avance 😉
      Des bisous.

  2. Tout le monde adore cette couverture, et pourtant elle me laisse totalement indifférente. Je crois que je n’aime pas du tout la typo du titre, c’est pour ça ! Bref, sinon, ce livre me paraît très mystérieux. Et pourtant, malgré tout le bien que j’entends autour de lui, il ne me donne pas plus envie que cela. Serais-je en train de lutter contre toute l’attraction qui m’entoure ? Ahah 🙂 je retiens quand même ta chronique 😉

    1. Ah oui? Bon, en un sens c’est rassurant, ça prouve encore fois que tous les goûts sont dans la nature 😀
      J’arrive à comprendre aussi que tu n’aies pas envie plus que cela. C’est un roman jeunesse, alors faut aimer… C’est aussi pour cela que j’accentue le fait que ce soit un livre mature. Néanmoins, si tu te trouves sur son passage, par le plus grand des hasards, il te prendra très peu de temps… enfin, tu pourrais l’essayer (je dis ça, je dis rien moi :D)

      1. Ahahah je vois que tu essaies de me convaincre, c’est qu’il doit vraiment en valoir la peine. Je vais y réfléchir au calme avec moi-même ^^ à la rigueur, si on me le prête, pourquoi pas… mais ce n’est pas un titre que j’irai acheter de moi-même 😉

  3. Parfois, il y a des écrivains qui arrivent à faire de bons romans jeunesse où ils arrivent à faire passer des messages … et je vois que tu as trouvé la pépite ! Je ne l’ai jamais vu avant sur la blogo mais c’est bien que tu aies résisté tout ce temps et pour une si belle récompense. Je ne pense pas le lire mais si un jour je l’aperçois à la BM (ils mettent leurs coups de coeur en avant), pourquoi pas ?

  4. je suis de plus en plus intriguée par ce livre dont j’ai discuté récemment avec une libraire ! Elle avait été très agréablement surprise ! la couverture est magnifiiiiique !!! J’en ferai un poster sans problème !

    1. Ahah, je ne vais quand même pas te détester pour un avis différent du mien ! Je comprends que le côté jeunesse puisse déranger, sincèrement. Donc je viendrai toujours sur ton blog ! Mais continue de passer par ici, malgré ce livre, hein 😉

  5. Je l’avoue, c’est cette couverture à la fois mystérieuse et magnifique qui m’a poussée à m’intéresser à ce roman. Mais j’ai une certaine tendance à m’écarter des très gros buzz de la blogo. Mais sincèrement ta chronique met à mal ma motivation de ne pas le lire, haha !
    Je ne sais pas, mais en la lisant je l’ai trouvé différente de celle qui j’ai pu déjà lire. Elle semble plus posée, le regard que tu portes dessus est différent ( je radote ), et j’aime beaucoup ça.
    Bref, j’ai changé d’avis, je vais sans doute le lire, mais après que la frénésie autour se soit un peu calmée !

    1. Oui, la couverture est vraiment un point fort.
      Probablement parce qu’il n’a pas été un « coup de cœur », même si je l’ai beaucoup aimé, et que je l’ai analysé vraiment comme un roman jeunesse, m’adressant à ceux qui – à la base – ne sont pas « friands » de romans jeunesses. (est-ce compréhensible? aha) Puisque pour ma part, je n’en lis pas énormément. Pour moi, c’est un très bon livre, et je pense sincèrement qu’il est primordial qu’il y en ait de cette « intensité » là dans nos rayons.

      Je te souhaite une jolie lecture, si tu te lances, qu’importe quand 🙂
      Des bisous.

  6. Il est arrivé aujourd’hui dans ma boîte aux lettres! Une surprise inattendue. Je n’avais pas prévu de le lire, mais après la lecture très inspirée de ton billet, je vais le lire prochainement.

Laisser un commentaire